Accueil
Parc naturel marin du golfe du Lion
Editorial

30/09/2016

Forum du Parc naturel marin du golfe du Lion à Leucate

le 30 septembre 2016, à partir de 14h30 - au Cinéma Clap Ciné à Port-Leucate

Vendredi 30 septembre 2016, à l’occasion de la Journée mondiale de la Mer, le Parc naturel marin du golfe du Lion organise un après-midi d’information et d’échanges sur des actions menées au sein du Parc.
Animé M. Michel MOLY, président du conseil de gestion du Parc, et en présence de M. Philippe DESLOT, adjoint au maire chargé de l’environnement et membre du conseil de gestion, ce forum s’articule autour de quatre mini-conférences, présentées par l’équipe du Parc et ses partenaires :

1. test de remontage de l'épave romaine de Port-Vendres 1 ; quand un Parc et ses partenaires cherchent à faire revivre l’histoire,

2. accompagnement de l’implantation de la future ferme pilote d’éoliennes flottantes, par un groupe de travail animé par le Parc,

3. voyage dans les vallées sous-marines et l’étude des coraux profonds, dans la partie située la plus au large dans le Parc,

4. panorama de quelques actions menées par le Parc : amélioration de la connaissance sur les fonds sous-marins, suivi des déchets sur les plages…

Ce forum doit permettre une meilleure compréhension du Parc et de ses missions, et de répondre à l’intérêt citoyen ; chaque présentation est suivie d’un espace de débat.
Ce forum, gratuit et ouvert à tous, s’achèvera par la projection à 18 heure du film « Paysans de la mer – Paraules de pescadors » sur les pêcheurs de la côte Vermeille, en présence de Bernard Arnauld, le réalisateur.
Ce forum a été proposé dans le même format le 8 juin 2016 à l’occasion de la Journée mondiale des Océans, à Port-Vendres.

> Téléchargez le programme



23/09/2016

"Vire-Vire de caractère" : rassemblement de voiles latines

Les 3 et 4 septembre 2016, le deuxième « Vire-Vire de caractère » s’est déroulé dans la baie de Paulilles, pour valoriser la navigation à la voile latine.

Il était organisé par le GAPAMAR*, les « Ports de Caractère », la Chambre de commerce et d’industrie, le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, le Parc naturel marin et avec l'aide de nombreux bénévoles.

Un succès et un événement en progression, puisque lors de la première rencontre en 2014, trente-quatre barques étaient présentes et que cette année 2016, ce sont quarante et une barques à voiles latines et six llaguts** qui ont fait naviguer ce patrimoine vivant !

Durant ce "Vire-vire de caractère", de nombreuses activités ont accompagné les régates à voile latine, véritables valses de voiles sur l’eau :

  • le Vire-vire des enfants,
  • des démonstrations de llaguts de rems(**) avec initiation,
  • un film diffusé par l’institut Jean Vigo,
  • des stands ayant un lien avec la mer dont celui du Parc marin,
  • un marché du terroir.

C'était aussi l'occasion d'admirer le magnifique spectacle de l'amourage des barques pendant lequel les bateaux s’approchent de la côte doucement jusqu'à effleurer la plage et se positionnent bien serrés les uns près des autres, rassemblant des embarcations d’horizons et de pays différents.

Gageons sur la pérennisation de cette majestueuse trobada***, synonyme de fraternité entre les peuples maritimes.

* Groupement d’Associations du PAtrimoine MAritime Roussillonnais
** barque catalane à avirons
*** rencontre en catalan, pour des rassemblements de barques ou des rondes de sardanes

Crédit photos : Bruno Ferrari / Agence des aires marines protégées


zoom sur des filets de pêche

09 septembre 2016

Opération "Filets fantômes" dans le Parc naturel marin du golfe du Lion

Retrouvez en exclusivité web le reportage tourné par les équipes de France 3 - Thalassa dans le Parc naturel marin du golfe du Lion sur une opération de relevage d'un filet de pêche perdu. Ce reportage était réalisé dans le cadre d'une émission spéciale "Méditerranée, enquête sur une mer en danger", qui a été diffusée vendredi 2 septembre sur France 3.

Vidéo partagée sur www.aires-marines.fr



05 juillet 2016

Un relaché de tortues filmé en direct par le Parc

Le 17 juin dernier, dans le cadre de la « Journée pour la biodiversité » organisée par les Enfants de la mer à Argelès-sur-mer, le Parc naturel marin du golfe du Lion a participé au relché de deux tortues caouannes dans leur milieu naturel. À l’aide du ROV (mini sous-marin) du Parc, les premières brasses de ces tortues ont été filmées et retransmises en direct à terre par une équipe du laboratoire Arago.

Les tortues avaient été récupérées il y a quelques mois par des pêcheurs, alors qu’elles étaient prises au piège dans des filets. Amenées au Centre d’études et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée (CestMed), elles y ont bénéficié de soins avant d’être remises en liberté.

Dans le Parc, les principales menaces identifiées pour ces tortues sont la pollution et l’interaction avec les activités humaines sur leur zone d’alimentation (collision, capture accidentelle…). Le maintien des populations de tortues et l’amélioration des connaissances scientifiques sur cette espèce, ainsi que la sensibilisation du public à leur protection font partie des objectifs du Parc.

Pour en savoir plus : la tortue caouanne

Crédit photo : Agence des aires marines protégées


20 juin 2016

Réunion du conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion du 16 juin 2016

Réunion du conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion

Le conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion, présidé par Michel MOLY, s’est réuni le 16 juin 2016 à Argelès-sur-mer.

Le conseil de gestion a voté la constitution d’un groupe de travail pour un projet scientifique dont le Parc est partenaire et qui est coordonné par le Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (CIRED). Le projet porte principalement sur les aménagements en mer (récifs artificiels, digues, éoliennes…) et leurs effets sur les autres activités (plaisance, plongée…) et les milieux naturels. À travers ce groupe de travail, le Parc et les scientifiques ont pour objectif de créer des outils, notamment informatiques, d’aide à la décision qui permettront au Parc de mieux gérer son territoire sur le long terme.

Également à l’ordre du jour

Le conseil de gestion a été sollicité pour donner son avis sur dix concours de pêche qui se dérouleront entre juillet et août 2016, dans le territoire du Parc. Les dossiers et plus particulièrement les règlements de ces concours, ont été étudiés en fonction de leur compatibilité avec les objectifs du Parc : protection du milieu marin, gestion des populations de poissons... Un avis simple favorable a été rendu pour chacun de ces concours.

Cette réunion aussi a été l’occasion de faire le bilan de deux actions de découverte et de sensibilisation au milieu marin, menées au mois de mai dernie : des baptêmes de plongée et ateliers dans le cadre de la Fête de la nature et le forum organisé à l’occasion de la Journée mondiale des océans.

Pour en savoir plus : communiqué de presse

Crédit photo : Marie SAUGET / Agence des aires marines protégées


10 juin 2016

Premier forum du Parc naturel marin du golfe du Lion

Mercredi 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des Océans, le Parc naturel marin du golfe du Lion a organisé un après-midi d’information et d’échanges sur quelques actions menées au sein du Parc.

Animé par le président du conseil de gestion, monsieur Michel Moly, le forum s’est articulé autour de quatre mini-conférences, présentées par l’équipe du Parc et ses partenaires :

  1. test de remontage de l'épave romaine de Port-Vendres 1, quand un Parc et ses partenaires cherchent à faire revivre l’histoire,
  2. accompagnement, par un groupe de travail animé par le Parc, de l’implantation de la future ferme pilote d’éoliennes flottantes,
  3. voyage dans les vallées sous-marines et l’étude des coraux profonds,
  4. panorama de quelques actions menées par le Parc : amélioration de la connaissance sur les fonds sous-marins, suivi des déchets sur les plages…

Les échanges avec les participants ont mis en évidence un intérêt citoyen et un besoin de meilleure compréhension du Parc et de ses missions. Un certain nombre de questions ont porté sur les problématiques environnementales, le changement climatique ou encore la préservation du patrimoine, autant de thématiques qui sont au cœur des missions du Parc.

Ce forum, gratuit et ouvert à tous, s’est terminé par la projection en avant-première du film de Bernard Arnauld, « Paysans de la mer – Paraules de pescadors » sur les pêcheurs de la côte Vermeille. L’équipe de réalisation était sur place pour échanger avec le public après la séance.

Ce forum sera proposé dans le même format, à l’automne 2016, dans une commune littorale du nord du Parc.

Crédits photos : Marie SAUGET / Agence des aires marines protégées


27 mai 2016

« Passionnés par nature »

Le Parc naturel marin du golfe du Lion a participé à l’édition 2016 de la Fête de la nature les 21 et 22 mai, sur le thème « Passionnés par nature ». Invités par le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, gestionnaire du site classé de Paulilles, les agents du Parc ont proposé des animations gratuites et ouvertes à tous, autour des richesses naturelles et culturelles du Parc.

Parce que la mer ne se donne pas à voir facilement et que nombreux sont ceux qui n'ont jamais mis la tête sous l'eau, 100 baptêmes de plongée ont été offerts à des enfants et des adultes curieux d'une nouvelle expérience. Pendant une vingtaine de minutes, chacun a bénéficié de l’accompagnement privilégié d’un moniteur de plongée professionnel et palmé dans quelques mètres d'eau dans l’anse de Paulilles.




Pendant ce temps, sur la plage…

À terre, un atelier de suivi des populations d’oursins était proposé à tous les volontaires. Sur le périmètre du Parc, les oursins font en effet l’objet d’une étude particulière, qui vise à évaluer leurs stocks. Pour le Parc, l’enjeu est important puisqu’il s’agit de parvenir à un équilibre entre le nombre d’oursins et le maintien de l’activité de pêche. L’objectif de cette animation était de sensibiliser les participants à cette problématique, à la réglementation en vigueur dans le Parc, mais aussi de les initier aux pratiques scientifiques de comptage de ces petits animaux, tels que pratiqués sous l'eau par les agents du Parc.






Sous les pins et pour les amoureux de patrimoine culturel, une exposition photographique présentait l’opération de pré-remontage de l'épave d'un bateau de charge romain du Vème siècle (Port-Vendres I). Les photos montraient ce bateau d’exception, durant les différentes phases du pré-remontage qui a été mené par le Parc et ses nombreux partenaires en 2015.

Malgré une météo instable le dimanche après-midi, ces animations ont rassemblé par plus de 200 visiteurs sur l’ensemble du week-end.


Crédits photos : Yann JEZEQUEL / Agence des aires marines protégées (deux premières photos) et Marie SAUGET / Agence des aires marines protégées (dernière photo)


04 mai 2016

Le Parc naturel marin offre 100 baptêmes de plongée à l’occasion de la Fête de la nature

Qu’est-ce qui se cache sous la surface de la mer ? Des poissons ? Oui, mais pas seulement !

Les 21 et 22 mai prochains dans le cadre de la Fête de la nature, le Parc naturel marin du golfe du Lion vous propose une immersion dans ce milieu marin, souvent méconnu. Depuis la plage de Paulilles, 100 baptêmes de plongée seront offerts aux curieux de nature sous-marine.




Pour vous inscrire aux baptêmes de plongée du Parc :

Une inscription préalable est obligatoire à partir du lundi 9 mai, jusqu’au 13 mai en appelant le 06 48 57 53 21 (du lundi au vendredi, de 9h à 12h et 14h à 17h).

-Pour les enfants : inscription à partir de 8 ans.

-Pour les mineurs une autorisation parentale, ainsi que la présence d’un adulte seront demandées.

-Matériel : prévoir un maillot de bain et une serviette de plage (combinaison et matériel de plongée sont fournis)

- Pour votre sécurité, veillez à prendre en compte les contre-indications suivantes qui s’appliquent à la plongée : problèmes cardiaques, asthme, problèmes ORL. Une attestation sur l’honneur vous sera demandée.

Les participants inscrits seront accueillis par un agent du Parc, puis accompagnés par des moniteurs de plongée pour découvrir les habitants des petits fonds côtiers : étoiles de mer, oursins, poissons...

À terre, les agents du Parc vous proposeront également un stand d’information et des ateliers pour participer à un suivi des populations d’oursins et mieux connaître ces animaux.


C'est aussi la Fête de la nature sur le grand site de Paulilles

De nombreuses autres animations auront lieu tout le week-end sur le site classé de Paulilles, géré par le conseil départemental des Pyrénées-Orientales : balade nature, initiation à l’activité de rames traditionnelles, exposition photographique…

En savoir plus :

Crédit photo : Emmanuelle RIVAS


Michel Moly, Barbara Pompili et Nathalie Sarabezolles13 avril 2016

Michel Moly rencontre Barbara Pompili

Michel Moly, président du Parc naturel marin du golfe du Lion et représentant des présidents de parcs naturels marins au conseil d’administration de l’Agence des aires marines protégées, a rencontré Barbara Pompili, Secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, le lundi 11 et mardi 12 avril 2016 à Brest.

Madame Pompili est venue à Brest, au siège de l’Agence des aires marines protégées, dans le cadre d’un programme de visites de l’ensemble des établissements de la future Agence françaiseM.Moly avec B. Pompili à l'Agence des aires marines protégées pour la biodiversité. L’Agence des aires marines, dont fait partie le Parc naturel marin du golfe du Lion, sera intégrée dans cette nouvelle agence, aux côtés de l’ONEMA, de l’ATEN et de Parcs nationaux de France.

M. Moly a pu échanger avec la Secrétaire d’Etat sur l’importance du Parc naturel marin du golfe du Lion pour son territoire, à la fois pour la protection du milieu marin mais aussi pour le développement durable des activités qui en dépendent. L’occasion de rappeler également la jeunesse du réseau des parcs naturels marins, nouvel outil de protection adaptée à la mer, avec une gouvernance locale.

Crédit photos : Fabienne QUEAU / Agence des aires marines protégées




01 avril 2016

Le temps d’une escale

Du 22 au 28 mars, le Parc naturel marin du golfe du Lion s’est rendu à Sète, pour participer à la rencontre biennale Escale à Sète. Ces fêtes maritimes ont rassemblé près de 150 bateaux historiques venus des quatre coins de la planète. Au travers d’une immersion dans la vie portuaire sétoise, il était possible d’admirer le majestueux navire polonais Dar Młodzieży, mais aussi des barques traditionnelles catalanes ou encore, des btiments qui ont marqué à leur façon l’histoire de la pêche à la morue, comme le français Marité et le portugais Santa Maria Manuella. Ce rassemblement maritime exceptionnel célébrait aussi les 350 ans du port de Sète, chargé des couleurs de la Catalogne, invitée d’honneur cette année.

Aux côtés de l’Atelier des barques de Paulilles du Conseil départemental 66 et du Groupement des associations du patrimoine maritime roussillonnais (Gapamar), le Parc a accueilli de nombreux visiteurs sur son stand. Les agents du Parc ont répondu aux nombreuses questions des visiteurs, venus se renseigner sur les missions d’une telle aire marine protégée (AMP). Ils ont également pu découvrir le chantier de pré-remontage du bateau de charge Port-Vendres 1, à travers l’exposition photographique réalisée par la chargée de patrimoine culturel maritime du Parc.

Cette semaine a été également une opportunité pour l’équipe de renforcer les liens avec la Catalogne, d’initier les prémices de collaborations pour le projet Nostra Mar. Ce fut également l’occasion de communiquer sur le démarrage du projet d’équipement d’un moteur électrique d’une barque traditionnelle, que l’Atelier des barques a porté avec le Parc auprès d’Eco-Nav et de l’Agence des aires marines protégées, dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « éco-naviguer dans une AMP ».

Crédit photo : Mathieu DEPETRIS / Agence des aires marines protégées


16 mars 2016

Nostra Mar : premier atelier de travail

Le lien terre-mer, mer-montagne, la proximité d’une frontière qui a évolué au cours des siècles, sont autant d’éléments qui ont façonné la côte catalane. Le volet patrimoine culturel du plan de gestion du Parc ouvre de belles perspectives de travail, avec de nombreux acteurs et ce, sur de nombreux thèmes différents. Le dimensionnement d’un projet européen transfrontalier (programme Poctefa) constitue donc une opportunité qui tombe sous le sens. Ce jeudi 10 mars, un premier atelier de travail a été organisé dans les locaux du Parc afin d’échanger sur le projet qui aujourd’hui s’intitule Nostra Mar. À travers ce projet, les acteurs maritimes et du littoral et le Parc cherchent à définir quels liens unissent les générations d’habitants de la côte à la mer. Nostra Mar se structure autour d’enjeux de patrimoine culturel maritime, matériel ou immatériel et intègre également des questions de patrimoine naturel.

Mutualiser les compétences et les savoirs

Depuis plusieurs mois, la réflexion visant à rassembler les éléments clés de la concertation sur les priorités d’actions afin d’en constituer une trame d’ensemble, s’est nourrie d’échanges auprès de plusieurs personnes ressources.

Organiser un tel projet nécessite effectivement de se poser les bonnes questions en amont, que ce soit sur les implications pour les organismes intéressés ou que ce soit sur la constitution d’un fil rouge qui fait sens. Plus de 4 heures d’échanges passionnés et passionnants ont permis de décrire et d’analyser les pièces d’un beau puzzle pour lequel il reste encore beaucoup de travail, à commencer par une présentation aux homologues catalans.

Le temps presse puisque le projet doit être déposé en automne 2016, mais la motivation et la possibilité de créer des effets de levier sur des actions touchant notre relation à la mer catalane, prouvent à l’évidence que le projet saura décupler les efforts de tous dans la dernière ligne droite.

Crédit photo : Bruno FERRARI / Agence des aires marines protégées


Appel à projets

Développement durable de la petite pêche côtière par la diversification des produits et des activités des exploitations, sur le périmètre du Parc naturel marin du golfe du Lion en vue de renforcer la viabilité économique des entreprises.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion ouvre un appel à projets qui vise, de manière générale, à la consolidation de la viabilité économique des entreprises de pêche durable, à consolider les emplois et à encourager l’innovation dans les circuits de vente les plus rentables pour les professionnels.

Concrètement, le Parc sélectionnera des projets visant à renforcer les modes de commercialisation en circuits courts et/ou le développement de nouveaux produits issus de la pêche locale.

Ainsi, les projets des lauréats pourront être en partie financés, sur des thèmes tels que des études de marché, de l’investissement pour de l’achat de matériel ou de nouvelles technologies (permettant une 1e transformation par exemple), de l’investissement pour des équipements de mise aux normes d’hygiène, des outils de communication pour la mise en valeur d’un nouveau circuit court (site Internet, flyers, etc.), des formations de mise à niveau des qualifications des professionnels. À noter, cet appel à projets ne finance pas de salaires.

L’enveloppe totale est de 40 000 €. La participation maximum du Parc par projet sera de 60 % du montant total, avec un plafond maximum de 10 000 €.

Le cahier des charges ainsi que le formulaire de candidature sont téléchargeables ici. Ce dossier à remettre au plus tard au secrétariat du Parc naturel marin du golfe du Lion le 1er avril 2016.

Le Parc agit pour soutenir ou promouvoir des projets, en lien avec son plan de gestion, grce à l’application de l’article R334-33 du code de l’environnement. Ainsi, le conseil de gestion a, sur délégation du conseil d’administration de l’Agence des aires marines protégées, fixé le cadre général des modalités d’attribution de ces concours financiers durant la séance du 12 mai 2015. Le bureau du 17 décembre 2015 a validé le cahier des charges de ce tout premier appel à projets du Parc.

Téléchargez le cahier des charges

Téléchargez le dossier de candidature

Crédit photo : Marion BRICHET / Agence des aires marines protégées


04 mars 2016

L’épave de Port-Vendres 1 de nouveau au cœur des discussions

Les 23 et 24 février dernier, le Parc naturel marin du golfe du Lion a organisé deux réunions de restitution du chantier de pré-remontage de l’épave Port-Vendres 1. En présence des décideurs locaux le premier jour, puis de passionnés, le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines et le Parc ont dressé le bilan des quatre mois (avril à juillet 2015) qu’a nécessité cette opération.

L’objectif de cette opération de pré-remontage de ce bateau antique était d’estimer l’état de l’épave avant de réfléchir à toute forme de projet muséal.

Ce chantier, associant nombre de partenaires, a révélé que l’épave é

tait très bien conservée, et qu’une valorisation est désormais possible. Ce bateau romain, est très rare, car on y retrouve deux procédés de construction issus d’une époque charnière entre la construction sur bordé (gréco-romaine) et la construction sur couples (Moyen-ge et époques ultérieures).

Un chantier de pré-remontage : et après ?

Au-delà du simple bilan de l’opération proposée par le Parc, se pose la question de l’après chantier. Le Parc et les partenaires qui se sont impliqués sur ce chantier sont unanimes : l’épave de Port-Vendres 1 est un objet unique, qu’il faut porter à la connaissance du plus grand nombre. Autour de Port-Vendres 1, c’est par exemple tout un dispositif pédagogique sur la navigation romaine qui peut être développé. Ce bateau de charge présente également un intérêt pour le développement du tourisme culturel sur le territoire.

Le Parc envisage une valorisation virtuelle, film, imagerie 3D a minima tandis qu’aucune décision n’a pu être prise quant une valorisation plus ambitieuse de l’épave. Cette prochaine étape pose un certain nombre de défis à relever et son aboutissement nécessitera sûrement la fédération de nombreux acteurs.

Retour en images du chantier : ici

Crédit photo : Victoria MAGENTI / Agence des aires marines protégées


12 février 2016

Deux avis favorables adoptés par le conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion

Le conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion, présidé et animé par M. Michel MOLY, s’est réuni mardi 9 février 2016 à Cerbère, accueilli par le maire de la commune, M. Jean-Claude PORTELLA.

Deux avis étaient à l’ordre du jour, proposés dans le dossier de séance sous la forme d’avis conformes. Les membres du conseil de gestion devaient débattre à partir des informations mises à leur disposition, jusqu’à dégager un consensus, soumis au vote par le président.

Défini par le code de l’environnement (article L334-5), un avis conforme est prononcé « lorsqu’une activité est susceptible d’altérer de façon notable le milieu marin d’un parc naturel marin ». Il doit être obligatoirement suivi par les autorités publiques.

Mme la préfète, en tant que commissaire du gouvernement et d’après un courrier du ministère, a exprimé que la forme proposée pour ces avis n’était pas adéquate. Après discussion, le conseil de gestion s’est prononcé pour exprimer des avis simples pour les deux dossiers examinés.

En savoir plus : communiqué de presse

Crédit photo : Bruno FERRARI / Agence des aires marines protégées


29 janvier 2016

Participer à un aménagement respectueux du milieu marin

Le territoire du Parc naturel marin du golfe du Lion, comme l’ensemble du pourtour méditerranéen est caractérisé par une forte urbanisation du littoral. Cela peut engendrer des effets de vulnérabilité importants liés aux aléas maritimes (érosion et submersion marine), domaine de compétence du Parc. Cette situation présente un risque

aussi bien pour les populations et les voies de communication, que pour l'environnement marins et ses écosystèmes littoraux.

Sur le littoral sableux du Parc, particulièrement sensible aux phénomènes d’érosion (cas emblématiques des plages du Racou et de Sainte-Marie la Mer…), de nombreux projets d’aménagement et de protection de plages sont en cours de développement, pour lesquels le Parc aura à émettre un avis concernant les incidences directes ou indirectes sur le milieu marin.

De nombreux progrès ont été faits dans le domaine des techniques de défense «douces» de gestion, qui démontrent leurs bénéfices par rapport aux infrastructures classiques d’enrochements, de digues ou de brises-lames. Ces techniques alternatives présentent le double avantage de limiter l’érosion de façon plus globale et de diminuer l’impact sur l’environnement grce à l’utilisation de matériaux naturels.

Afin d’améliorer leurs compétences et leurs connaissances, les agents du Parc en charge de ces sujets participent aux réunions d’experts en France et à l’étranger sur cette thématique.

Accompagner le changement

En octobre 2015, le Parc a participé au congrès transfrontalier sur le changement climatique et littoral «UHINAK» à Irun (Espagne), ainsi qu'en novembre 2015, au colloque «Agir aujourd’hui pour le littoral de demain» à Montpellier. Basées sur de nombreux retours d’expérience, les discussions ont porté, sur l’adaptation des territoires aux risques de submersion et sur les bonnes pratiques de gestion et d’entretien du littoral. Ces réunions renforcent le dialogue entre les scientifiques et les administrations publiques, encourageant le débat autour des mesures à prendre pour la défense et la protection du littoral, en réponse aux conséquences du changement climatique. Parce qu'il s'agit de problèmes à l'échelle régionale, qui se répètent dans toute la Méditerranée, il s’agit également, pour le Parc d’élargir son réseau et de s’impliquer dans une collaboration transfrontalière.

En novembre 2015, le Parc a également participé au colloque «MerIGéo» à Brest, aux côtés d’autres acteurs des milieux littoraux et marins et des professionnels de la géomatique. Les réflexions et les échanges ont porté sur les innovations et les applications scientifiques dans la gestion du littoral du point de vue de l’information géographique: cartographie, modélisation, ou encore, traitement des données marines.

Crédit photo : Grégory AGIN / Agence des aires marines protégées


5 janvier 2016

MEILLEURS VŒUX



Le Président, les membres du conseil de gestion et l'équipe du Parc naturel marin du golfe du Lion vous souhaitent une bonne année 2016 !



18 décembre 2015

Réunion du bureau du Parc à Port-Vendres

Sous la présidence de M. Michel MOLY et en présence du préfet maritime Vice-amiral d’Escadre Yves JOLY et de Mme Josiane CHEVALIER, préfète des Pyrénées-Orientales, le bureau du Parc naturel marin du golfe du Lion s’est réuni le 17 décembre 2015 à Port-Vendres.


Le Parc a été sollicité par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), au sujet de l’organisation, sur le site de Paulilles, du «Trophée IVARA» 2016 organisé par la Fédération nautique de pêche sportive en apnée (FNPSA).

Deux sites Natura 2000 sont concernés par cette compétition, c’est pourquoi une évaluation d’incidences a été réalisée. Les résultats n’ont pas présenté de risques majeurs pour les habitats et les espèces présents dans ces zones protégées. Par ailleurs, la FNPSA effectue un travail de sensibilisation auprès de tous les compétiteurs pour les accompagner dans la mise en place d’un ensemble de mesures (recommandations et interdictions) inscrites au règlement intérieur du trophée. Ce règlement est signé par tous les participants et est conforme à la charte de bonne pratique des concours de pêche du Parc naturel marin du golfe du Lion.

Le bureau a prononcé un avis simple favorable pour l’organisation du Trophée IVARA en mars 2016 à Paulilles.

Poursuivre le travail en réseau

Le Parc est un outil de territoire et en ce sens, l’équipe technique du Parc a réaffirmé pour 2016, sa volonté de travailler avec et pour les acteurs locaux. C’est le cas notamment de la Réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls avec laquelle la coopération s’accroît, pour permettre une meilleure mutualisation des compétences et des connaissances.

La proximité de l’Espagne permet également un travail à une échelle plus globale. Dans le cadre d’un programme européen pour la zone transfrontalière catalane, l’équipe élabore actuellement le projet «Nostra Mar» autour des enjeux de patrimoine culturel maritime, matériel et immatériel et de patrimoine naturel. Dans le même temps, le Parc a obtenu le financement de la Fondation de France pour «SAFRAN», un projet qui impliquera de nouveau les acteurs locaux pour réfléchir de manière prospective au devenir du territoire marin, dans un contexte de changement global.

Premier appel à projets pour le Parc

La validation du cahier des charges du premier appel à projets du Parc a été un autre temps fort de ce bureau. Il sera lancé en janvier 2016, avec pour objectif le renforcement de la viabilité socio-économique des entreprises de pêche artisanale. La pêche dite aux «petits métiers » est encore prépondérante dans le territoire du Parc grce à une grande richesse halieutique : 170 espèces recensées, dont 22 qui intéressent plus particulièrement les pêcheurs.

La gestion durable des ressources et la pérennisation socio-économique de la filière nécessitent à la fois le maintien de la diversité des espèces ciblées, des activités et des produits. Un soutien financier sera apporté aux projets retenus, qui encouragent l’innovation dans les circuits de vente « courts» et la création de nouveaux produits de la pêche.

Crédit photo : Marie SAUGET / Agence des aires marines protégées


24 novembre 2015

Conférence gratuite

 

- Le parc naturel marin du golfe du Lion, une autre façon de vivre la mer

Cette année encore, l’Office de tourisme de Sainte Marie la Mer organise "Histoire d’automne", un cycle de conférences gratuites. Dans ce cadre, la quatrième conférence sera consacrée au Parc naturel marin du golfe du Lion.

Cette soirée sera l’occasion de découvrir ce qu’est le Parc naturel marin du golfe du Lion, sa genèse, son fonctionnement et ses premières actions. Si vous souhaitez y participer, rendez-vous le 26 novembre 2015 à 18h30 à l'espace Oméga.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion, aire marine de nouvelle génération, combine le développement durable des activités, la protection du milieu et des espèces et l’amélioration de la connaissance. Ce projet de territoire est l’affaire de tous puisque l’instance de gouvernance est composée de tous les acteurs locaux ayant trait à la mer. Professionnels, élus, représentants de l’État, scientifiques, associations de protection de l’environnement, plaisanciers, plongeurs, pêcheurs… s’impliquent au quotidien pour la bonne gestion de cet espace marin.

Pour en savoir plus sur les conférences : " Histoires d'automne "


Â

19 novembre 2015

Une délégation de pêcheurs corses à Port-Vendres

Une mission d’étude est actuellement en cours pour la création d’un deuxième parc naturel marin en Méditerranée, sur le cap Corse. Afin de mieux comprendre le fonctionnement de l’outil parc naturel marin et les enjeux que cela représente pour leur secteur d’activité, six représentants de structures de pêche professionnelle corses se sont rendus les 4 et 5 novembre dernier au Parc naturel marin du golfe du Lion à Port-Vendres.

Un temps d’échange a été organisé avec les agents du Parc en charge de la thématique pêche et de la direction. L’équipe leur a présenté les enjeux locaux du secteur et les grandes ambitions, sur la base du plan de gestion du Parc adopté en 2014. Plusieurs thématiques ont été abordées telles que la gestion concertée de la ressource, la réduction des pressions et impacts, le développement durable des activités et le soutien socio-économique. Quelques projets mis en place sur le périmètre du Parc ont également été présentés, notamment les suivis de débarquements visant à caractériser la pêche "petits métiers" et la gestion des oursins via la mise en œuvre d’une réglementation adaptée. Les visiteurs ont également rencontré deux représentants de pêcheurs locaux membres du Conseil de gestion du Parc, pour échanger entre pairs des conditions de l’exercice de la pêche professionnelle dans le Parc, les atouts et les contraintes.


Faire le lien entre les Parcs naturels marins

Ce dispositif fait écho à celui qui avait été mis en place lors de la création du Parc naturel marin du golfe du Lion. À l’initiative du Conseil général des Pyrénées-Orientales (actuel Conseil départemental), une délégation d’acteurs maritimes locaux, dont des pêcheurs professionnels du golfe du Lion, avait rencontré leurs homologues d’Iroise travaillant sur le périmètre de ce premier parc naturel marin, pour profiter de leur retour d’expérience.

Les pêcheurs corses et ceux du golfe du Lion partagent des problématiques communes liées au contexte méditerranéen. Ces deux jours, organisées à l’initiative du Directeur du département des parcs naturels marins de l’Agence des aires marines protégées, leur ont permis de bénéficier d’un retour d’expérience concret destiné à mieux appréhender les enjeux liés à la création possible d’un parc naturel marin au cap Corse.

Crédit photo : Julie GOURVES / Agence des aires marines protégées


4 novembre 2015

Retour d’expérience pour les étudiants

Après deux mois passés au Parc naturel marin du golfe du Lion, les deux étudiants du BTS «Pêche et gestion de l’environnement marin» (PGEM) ont fait un retour d’expérience sur le déroulement de leur stage et de leurs missions devant l’ensemble du personnel. Pour les agents du Parc, leur travail est important car il contribue à progresser dans leurs tches au quotidien, que ce soit dans l’utilisation du ROV (petit sous-marin téléguidé), du bateau ou d’actions de moindres envergure afin de les adapter au mieux à leur besoins et au terrain.

Les étudiants ont notamment cherché à tester les limites de ces outils pour optimiser leur utilisation en conditions réelles. Ces tests leurs ont permis de proposer certaines solutions pour y faire face. À l’issue de leur stage, un guide de bonnes pratiques pour la mise en œuvre, le déploiement et l’utilisation du ROV ainsi que des fiches techniques de sécurité pour l’équipage du bateau ont été validés par leurs encadrants.

Les échanges avec ces étudiants issus de la première promotion du BTS PGEM ont été très enrichissants et le Parc espère pouvoir continuer cette collaboration avec ces futurs professionnels de la mer en proposant de nouveaux sujets de stages, en lien avec leurs études.

Crédit photo : Françoise GORRIS / Agence des aires marines protégées



19 octobre 2015

Quand le 21e siècle rencontre le 19e siècle

Convaincu de ce que peut apporter la photographie subaquatique à l'étude de la faune et de la flore sous-marine, c'est un exploit que réalise Louis Boutan en 1893 lorsqu'il prend la première photo sous-marine au monde. Immergé par environ 7m de fond en scaphandre «pieds-lourds;» dans la baie de Banyuls-sur-mer, le biologiste-photographe emploie un appareil enfermé dans un caisson étanche monté sur un chssis qu’il a lui-même conçu.

Dans le cadre des «Journées du patrimoine» 2015 dédiées au «patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir;», l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-mer a souhaité rendre hommage à cet inventeur de génie et faire le lien entre les technologies d’hier et celles de demain. Pour son Directeur, Monsieur Vincent Laudet, «les outils numériques ouvrent une ère nouvelle et préfigurent nos actions futures liées à l'étude de la biologie marine et de l'océanographie. » Partie prenante de cette aventure, le Parc a mis à disposition un ROV et son pilote, petit sous-marin téléguidé utilisé comme caméra sous-marine.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion embarqué dans le passé

À bord d’une barque catalane, c'est sur le site où le biologiste a réalisé cet exploit mondial 122 ans auparavant, que Jacques Abdoun, scaphandrier "pieds lourds", a plongé dans la baie de Banyuls-sur-mer. Avec le concours du ROV, l’Observatoire a testé un prototype innovant de web-conférence interactive sous-marine. Diffusées à la fois dans l’amphithétre de l’Observatoire de Banyuls, dans celui de l’Université de Lille où Louis Boutan fut Maître de conférence et sur la plateforme Internet dédiée, le public a ainsi pu suivre les images des immersions et ce, en direct.

Contribuant chacun à l’amélioration des connaissances sur le milieu marin, les "Journées du patrimoine" ont été l’occasion pour l’Observatoire et le Parc de travailler une nouvelle fois ensemble pour la réalisation de cet événement grand public.

Pour en savoir plus :

Observatoire océanologique de Banyuls-sur-mer


Crédit photos : Louis Boutan - 1893 (photo noir et blanc) ; Grégory AGIN / Agence des aires marines protégées


15 octobre 2015

«Découvrez le littoral autrement»

Le réseau régional d’éducation à l’environnement GRAINE Languedoc-Roussillon et la ville de Port-Vendres organisent, les 23 et 24 octobre 2015, deux animations gratuites et ouvertes à tous : «Découvrez le littoral autrement ».

Animée par l’association LABELBLEU, la soirée du 23 octobre sera l’occasion pour les participants d’échanger, avec les intervenants, autour des métiers de la mer et de l’évolution du littoral languedocien, à travers les enjeux du changement climatique et du tourisme.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion interviendra pour présenter le patrimoine culturel de la côte et les projets de valorisation qui ont été menés ou qui seront menés sur son territoire.

Pour en savoir plus :

>Téléchargez le programme





01 octobre 2015

Le partage des connaissances : une valeur essentielle du Parc

Le Parc naturel marin du golfe du Lion accueille actuellement en stage deux étudiants du nouveau BTS "Pêche et Gestion de l’Environnement Marin" (PGEM) du lycée de la mer à Sète. Ils seront encadrés pendant deux mois par l’équipe Ingénierie du Parc et participeront respectivement à la mise en service d’un bateau pour le Parc (procédures administratives, équipements de sécurité et scientifiques…) et à l’élaboration d’un manuel d’utilisation d’un ROV, petit sous-marin téléguidé utilisé par l’équipe Ingénierie pour observer les fonds marins.

Le travail de ces étudiants est important car il contribue à mener à bien les missions du Parc, notamment celle d’acquisition de données sur le patrimoine naturel. L’encadrement de ces étudiants autour de projets concrets s’inscrit dans une logique de partage de savoir-faire et de connaissances, des valeurs fondamentales du Parc.

Le Parc accueille deux étudiants de la toute première promotion du BTS «Pêche et Gestion de l’Environnement Marin »

Afin de valoriser cette nouvelle formation, le lycée de la Mer Paul BOUSQUET a organisé une conférence de presse le vendredi 11 septembre 2015. Cet événement a été l’occasion pour France 3 Languedoc-Roussillon de réaliser un reportage spécial sur le BTS-PGEM. Le Parc a, de son côté, été sollicité par la télévision pour illustrer concrètement ce sujet. Se prêtant au jeu de la caméra, les deux étudiants ont fait une démonstration de la préparation et de la mise à l’eau du ROV. Le reportage a été diffusé dans le journal régional du 19/20 de France 3 Languedoc-Roussillon.

Les deux étudiants du BTS-PGEM au cœur d’un reportage sur le Parc naturel marin du golfe du Lion

À l’initiative des journalistes qui souhaitaient mieux connaître la structure d’accueil des deux étudiants, la matinée de tournage sur le port de Port-Vendres a également permis la réalisation d'un reportage plus complet sur le Parc. Monsieur Michel MOLY, Président du Parc, a présenté et expliqué le statut et les missions du Parc ainsi que le rôle du Parc dans l’encadrement des étudiants. Ce sujet a été diffusé dans le journal 19/20 de France 3 Pays Catalan.

Crédit photos : Marie SAUGET / Agence des aires marines protégées


28 juillet 2015

Pas de savon pour la faune marine


A l’initiative de la mairie de Collioure, des autocollants ont été apposés sur les douches de plages de la commune pour inviter les usagers à ne plus utiliser de savons et de shampoings. Le Parc naturel marin du golfe du Lion s’est associé à cette démarche éducative.

Les douches de plages de la commune de Collioure ne sont pas raccordées au réseau d’eaux usées, et les eaux, après utilisation, rejoignent directement le milieu marin. Même si l’impact généré peut paraitre faible au regard d’autres sources de pollutions, il s’agit avant tout de sensibiliser les baigneurs à leurs comportements. Les savons et les shampoings peuvent contenir certaines molécules toxiques pour la faune et la flore marines et sont difficilement biodégradables.

Une enquête sera menée tout au long de la saison estivale afin d’évaluer l’impact du message délivré et la perception du public. A terme, et si l’expérience s’avère concluante, il est envisagé d’étendre cette démarche à toutes les communes littorales du Parc afin de délivrer un message uniforme sur l’ensemble du périmètre.


Téléchargez le visuel


22 juin 2015

Chantier de remontage d'une épave romaine à Port-Vendres

Présentation à la presse du projet de remontage d'épave - vue d'enesemble sur le groupe et l'expositionLe Parc naturel marin du golfe du Lion participe à une expérimentation technique de remontage de l’épave d’un navire romain dénommé "Port-Vendres 1", en partenariat avec le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines, Jean-Marie Gassend, la mairie de Port-Vendres, le Département des Pyrénées-Orientales et l’Association pour les recherches sous-marines en Roussillon.Cette épave a été extraite du port de Port-Vendres en 1974. L'ensemble des éléments de la coque en bois ont été traités, puis stockés jusqu'à leur déménagement le 15 avril 2015 pour cette expérimentation.

Cette opération est destinée à évaluer l’état actuel de ce navire antique du 4ème siècle, 30 ans après l’application de son traitement de conservation et à procéder à son reconditionnement.

Présentation du projet par Gildas Le Corre, directeur délégué du Parc naturel marin du golfe du LionLa coque du navire de charge romain "Port-Vendres 1" est composée de centaines de pièces de bois, ce qui rend l'opération de remontage complexe.

Après cette expérimentation, qui s'achèvera en juillet 2015, et en fonction des résultats obtenus, plusieurs destins seront possibles pour l'épave de ce navire romain. Le but de ce projet est de le faire perdurer au mieux dans l’histoire du port et de la région.Ce remontage d'épave correspond à la réalisation d'ambitions et de finalités retenues par le plan de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion. Il s'agit principalement de contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel, à sa pérennisation et à sa transmission.


Pour en savoir plus :

> Téléchargez le dossier de presse [PDF]

Crédit photos : Jérémie FAUQUET / Agence des aires marines protégées


12 mai 2015
Conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion

Photo : Jérémie FAUQUET / Agence des aires marines protégées

 

Le conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion, présidé par Michel MOLY, s’est réuni mardi 12 mai 2015 à Leucate.

Depuis l’adoption de son plan de gestion en octobre 2014, le Parc naturel marin du golfe du Lion s’est concentré sur des sujets à forts enjeux comme le projet d’installation de fermes pilotes d’éoliennes flottantes dans une zone située au large de Leucate et du Barcarès.

Lors de la réunion du 12 mai, le conseil de gestion a été informé de l’actualité du Parc, a débattu et s’est prononcé sur plusieurs sujets dont le projet de fermes pilotes d'éoliennes flottantes ou encore sur la reconduction de l’arrêté portant dispositions particulières relatives à la pêche du corail rouge dans les eaux bordant le département des Pyrénées-Orientales.

En savoir plus

Communiqué de presse du conseil de gestion du 12 mai 2015

Dossier de presse "Eolien flottant"




21 avril 2015

Samedi 25 avril - Initiative en faveur de la qualité de l’eau sur le littoral du Parc

Dans le cadre des 20 ans des initiatives océanes organisées par l’association « Surfrider fondation », le laboratoire Arago propose une collecte de déchets dans la rivière la Baillaury et sur la plage du Fontaulé à Banyuls sur-Mer.

 

Plus d’informations sur l’opération



09 avril 2015

Lancement de la campagne Enfants de la Mer - Edition 2015







Porté par la municipalité d'Argelès-sur-Mer, Enfants de la Mer, septième du nom, est désormais un rendez-vous de portée nationale en matière de développement durable et de sensibilisation à l’environnement.

Enfants de la Mer abordera cette année le thème "Les beautés froides". Plusieurs temps forts pour tous les publics rythmeront les six prochains mois.

La campagne 2015 débute le 10 avril avec notamment une conférence/table ronde sur le thème des tortues marines, à laquelle le Parc est associé.

Plus d'informations



13 mars 2015

Le bureau du Parc s’est réuni de façon extraordinaire pour débattre du projet de redevance sur les mouillages

vue d'ensemble de la réunion

Le bureau du conseil de gestion du Parc s’est réuni ce vendredi 13 mars afin d’examiner le projet de redevance sur les mouillages des navires de plaisance dans les aires marines protégées. Ce projet, actuellement en cours de discussion parlementaire, a été présenté au Sénat puis à l’Assemblée nationale dans le cadre la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République), article 18A.

Tel que formulé dans le texte résultant des délibérations de l’Assemblée nationale du 5 mars 2015, cette redevance pourra être décidée et appliquée par les collectivités territoriales ou par les établissements publics contribuant à la gestion d’une aire marine protégée. La Réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, gérée par le Conseil général des Pyrénées-Orientales, serait  concernée par cette mesure.

L’assemblée présente à ce bureau, après une phase d’information et de débat, s’est concertée et considère qu’il est nécessaire de supprimer l’article 18 A du projet de loi NOTRe.

Plus d’éléments sur la position de l’assemblée présente au bureau du Parc sur ce projet :

> Consultez le communiqué de presse (pdf - 232,59 Kb)


Crédit photo : Jérémie Fauquet / Agence des aires marines protégées



Nous sommes tous Charlie Hebdo


L'équipe du Parc naturel marin du golfe du Lion s'associe au deuil national et participe aux manifestations de soutien aux familles des victimes et aux valeurs de la République.


Bonne année 2015 !



05 janvier 2015

Le Parc au salon de la plongée : focus sur les sciences participatives

Du 9 au 12 janvier prochain, le Parc naturel marin du golfe du Lion participera au 17ème salon de la plongée, dédié à l’exploration sous-marine.
Le Parc sera représenté sur le stand de l’Agence des aires marines protégées, consacré cette année au thème des « sciences participatives ».
Ce champ d’investigation et d’action, intégré au plan de gestion du Parc adopté en 2014, est un sujet que le Parc doit développer au cours des prochaines années.
Cet évènement sera aussi l’occasion d’échanges avec l’ensemble des acteurs de la plongée à l’échelle nationale et avec les partenaires locaux, notamment l’Agence de Développement Touristique des Pyrénées-Orientales et les structures professionnelles de plongée.

En savoir plus sur le stand de l’Agence des aires marines protégées


09 décembre 2014

Le plan de gestion du Parc adopté par le conseil d’administration de l’Agence des aires marines protégées


Présidé par Paul Giacobbi, député de Corse, le conseil d’administration de l’Agence des aires marines protégées, principale instance de décision de l’établissement public, s’est réuni ce mardi 9 décembre à Paris.

En présence de Michel Moly, président du conseil de gestion du Parc, accompagné de Gildas Le Corre, directeur délégué, le conseil d’administration a adopté à l’unanimité le plan de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion.

Après son approbation par le conseil de gestion du Parc le 10 octobre dernier et la consultation du public qui s’est clôturée le 20 novembre, ce vote était la dernière étape de validation du plan de gestion, processus commun à tous les parcs naturels marins.

Ce vote est une reconnaissance nationale du travail réalisé depuis trois ans par les membres du conseil de gestion, son équipe dirigeante, les acteurs de la concertation et l'équipe technique du Parc.
Il acte aussi l’entrée du Parc en phase opérationnelle, qui se concrétise notamment par la création de l'équipe de terrain du Parc, avec les premières affectations au début 2015.



21 novembre 2014

Fin de la consultation publique du plan de gestion du Parc

La consultation publique du plan de gestion du Parc naturel marin sur le site du Ministère de l'Ecologie s’est clôturée ce jour sans dépôt de commentaires.



3 novembre 2014

Consultation publique du plan de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion

Elaboré par son conseil de gestion, de façon partenariale et partagée avec les acteurs locaux intéressés par cet espace marin, le plan de gestion du Parc a été voté favorablement à l’unanimité par son conseil de gestion le 10 octobre 2014.

En application de l’article L120-1 du code de l’environnement, il est soumis à la consultation du public, avant d’être présenté pour approbation au conseil d’administration de l’Agence des aires marines protégées qui se tiendra fin 2014.

Les observations sur le plan de gestion du Parc seront recueillies en ligne jusqu'au 20 novembre 2014.

Consultez le plan de gestion sur le site du Ministère de l'Ecologie


30 octobre 2014
Olivier Laroussinie, Directeur de l'Agence des aires marines protégées et Gilles Boeuf, membre du conseil de gestion du Parc nommés préfigurateurs de l’Agence française pour la biodiversité.

La ministre Ségolène ROYAL a annoncé ce jour, à l’issue du Comité national de suivi de la Stratégie nationale biodiversité, le nom des trois préfigurateurs de la future agence française pour la biodiversité : Olivier LAROUSSINIE, directeur de l’Agence des aires marines protégées, Gilles BŒUF, président du Muséum national d’Histoire naturelle et Annabelle JAEGER, conseillère régionale PACA et présidente de l’ARPE (Agence régionale pour l’environnement et l’écodéveloppement).

L’Agence des aires marines protégées, établissement public national dédié à la protection du milieu marin, a notamment pour mission la gestion des moyens humains, techniques et financiers des parcs naturels marins, dont le Parc naturel marin du golfe du Lion.

En savoir plus


10 octobre 2014

Conseil de gestion


Plan d'ensemble de la tribune du conseil de gestionLe conseil de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion s’est réuni ce vendredi 10 octobre à Perpignan.
Deux points principaux étaient à l’ordre du jour : l’adoption du plan de gestion et l’élection du nouveau président du Parc.

Le Parc a adopté son plan de gestion !

Le plan de gestion du Parc, document cadre pour cet espace marin protégé et pour les 15 prochaines années, devait être élaboré avant le 13 octobre 2014, conformément au décret de création du Parc.
Ce jour, les membres du conseil ont voté l’adoption du plan de gestion après 2 ans de travail et une concertation avec environ 300 acteurs. C’est l’achèvement d’un travail initié par Christian BOURQUIN, président du Parc depuis sa création et décédé le 26 aout dernier. Le conseil de gestion a rendu un dernier hommage à celui qui a porté depuis 2011 une vision politique ambitieuse pour ce territoire marin.

Le plan de gestion du Parc est à présent validé par le conseil à l’unanimité.

Les prochaines étapes seront la consultation du public via internet et la validation nationale de l’Agence des aires marines protégées, dont dépend le Parc. L’Agence des aires marines protégées est un établissement public dédié à la protection du milieu marin, sous la tutelle du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Une fois la procédure d’adoption du plan de gestion finalisée, le Parc naturel marin du golfe du Lion sera considéré comme opérationnel. En 2015, le Parc commencera à constituer son équipe de terrain pour mener des actions de suivi, de soutien, de contrôle et de sensibilisation.

À télécharger :
> Plan de gestion du Parc naturel marin du golfe du Lion soumis au conseil de gestion du 10 octobre 2014  (PDF - 15,84 MB)


Portrait de Michel Moly

Michel MOLY, nouveau président du Parc

Les membres du conseil de gestion ont élu ce jour leur nouveau président pour cinq ans : Michel MOLY, premier vice-président du Parc et qui assurait l’intérim de la présidence du Parc depuis cet été.
Michel MOLY a été élu dès le premier tour

Lire la suite...